LFDay : L’innovation AgTech au carrefour des transitions mais manque de moyensPublié le 14 juin 2019 par Marie-Cécile DAMAVE

La troisième édition du LFDay, journée de La Ferme Digitale consacrée à l’AgTech, s’est tenue le 7 juin au Conseil Economique, Social et Environnemental à Paris. La Ferme Digitale est une association de loi 1901 qui fédère diverses startups françaises de l’AgTech qui utilisent les technologies numériques. LFDay 2019 comprenait un espace conférences et un espace d’exposition pour les startups, qu’elles soient membres ou non de La Ferme Digitale.

Cette journée était un véritable forum pour ces jeunes entreprises innovantes pour présenter leurs produits et services en réponse aux différentes transitions dans lesquelles la production agricole est engagée : transitions agricole, alimentaire, énergétique, environnementale, numérique, technologique…

L’AgTech y a été présentée comme une boîte à outils permettant aux acteurs de la chaîne agricole et agro-alimentaire  de répondre aux enjeux mondiaux (sécurité alimentaire, durabilité, confiance des consommateurs, changement climatique…) et nationaux (pérennité de l’agriculture française). La faiblesse des investissements dans l’AgTech en France et plus largement en Europe a été pointée du doigt : sur les 13 milliards de dollars investis à travers le monde, l’Europe n’en concentre que 8%.  Il n’y a pas de licorne[1] européenne de l’AgTech : les deux seules licornes de ce secteur sont américaine (Indigo[2]) et chinoise (Meicai).

L’objectif de cette journée était donc à la fois de souligner le bouillonnement des idées et des projets entrepreneuriaux dans l’AgTech mais aussi de sensibiliser les décideurs politiques et économiques au déficit de financement des projets innovants. Un appel lancé notamment aux grandes entreprises présentes : Carrefour, Danone, Groupama, Netafim, GRDF ou IBM en particulier.

A noter que les thématiques travaillées par notre think tank[3] (applications de l’AgTech en matière de durabilité et de traçabilité dans la chaîne alimentaire) étaient omniprésentes au LFDay. Ce sont deux approches centrales dans le climat actuel d’agribashing et dans le contexte de perte de compétitivité de l’agriculture et de l’agroalimentaire français.

 

 

[1] Le terme licorne désigne une startup valorisée à plus d’un milliard de dollars.

[2] Voir notre interview de David Perry, PDG d’Indigo, datée du 2 octobre 2017 : https://www.agridees.com/interview/david-perry/

[3] Voir les groupes de travail : « Big data : quels usages pour l’agriculture d’aujourd’hui et de demain ? » et « Quels outils numériques de traçabilité dans la chaîne de valeur agricole et agroalimentaire ? » https://www.agridees.com/groupes-de-travail/