Où sont et surtout qui sont les femmes dans les secteurs agricoles ?Publié le 4 mars 2021 par Marie-Laure HUSTACHE

“Le mot « agricultrice » n’est apparu dans le Larousse qu’en 1961. Mais le statut juridique reste flou…” Voilà une précision importante et éclairante que l’on retrouve à la fin du nouveau document statistique publié par la MSA et intitulé “L’emploi féminin en agriculture :  une présence essentielle, une reconnaissance perfectible

Cheffes d’exploitation, cheffes d’entreprise agricole ou conjointes actives sur l’exploitation, les femmes occupent une place importante dans l’agriculture…mais bien souvent historiquement une place de “secondes”  (de leurs maris), ce qui ne semble pas satisfaire la nouvelle génération , et on les comprend !

“En 2019, la population active non-salariée agricole féminine se compose de 107 100 cheffes et 19 300 collaboratrices d’exploitation, soit un total de près de 126 500 femmes. Elles représentent 27,1 % des non-salariés agricoles.” commente la MSA.

Près d’un chef sur quatre est une cheffe

En 2019, elles sont 107 100 cheffes d’exploitation ou d’entreprise agricole, soit 24,3 % des chefs, une proportion globalement stable depuis plus de dix ans. Si les femmes représentent 26 % de l’effectif des chefs d’exploitation, elles ne sont en revanche que de 5,2 % à diriger des entreprises agricoles, soit une baisse de 0,5 point sur un an.

Soutien pourtant indéfectible du chef, le statut de collaboratrice d’exploitation ne séduit plus les jeunes générations. En 2019, parmi l’ensemble des conjointes d’exploitants ou d’entrepreneurs agricoles, 12,9 % sont affiliées en qualité de conjointes actives (i.e. conjointe collaboratrice) sur l’exploitation ou dans l’entreprise. En dix ans, l’effectif des collaboratrices d’exploitation a été divisé par deux, traduisant le désintérêt pour ce statut par les jeunes générations. Lorsqu’elles choisissent de rester sur l’exploitation pour y travailler, les femmes préfèrent opter pour un statut de co-exploitant. Elles aussi sont principalement présentes dans les segments de l’agriculture traditionnelle comme le secteur céréalier, l’élevage laitier, la polyculture associée à de l’élevage, l’élevage de bovins pour la viande ou la viticulture.” détaille l’organisme mutualiste dans son Info Stat presse.

Quid de la féminisation de l’enseignement agricole (privé) ?

Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars prochain, le CNEAP, acteur majeur de l’enseignement agricole, s’est pour sa part interrogé sur la la féminisation de l’enseignement agricole au sein de son réseau.

“D’après une analyse du ratio filles/garçons et un comparatif des deux dernières années au sein des lycées du réseau CNEAP, on constate que la part des filles est plus importante que celle des garçons. Cela s’explique notamment par la part importante des formations services qui accueillent majoritairement la gente féminine (85% de filles en 2019 – 2020 et 84% en 2020-2021).

Également, plusieurs constats ont été relevés :

  • Un inversement des proportions filles / garçons par rapport aux données nationales toutes fédérations d’enseignement agricole confondues : 45% de filles vs 55% de garçons (chiffres DGER 2020),
  • Un écart assez faible entre les effectifs filles et garçons au sein du réseau CNEAP (vs chiffres au niveau national : écart de 4.5 points pour le CNEAP vs 10 pts au niveau national toutes fédérations confondues),
  • Les plus gros différentiels concernent la filière agroéquipement (masculine à 98,85%) et la filière services (féminine à 84.14%),
  • Concernant les filières productions végétales et animales, si la gente masculine est plus importante, on constate néanmoins une part non négligeable de filles (43% en moyenne de filles vs 56% de garçons)
  • En comparant les chiffres 2020-2021 avec les effectifs N-1, on constate qu’il n’y a pas d’érosion des effectifs filles dans les filières production. Les chiffres sont stables. ” souligne le réseau d’établissements d’enseignement agricole privés.

A noter aussi parmi les évènements du 8 mars dont agridées est partenaire :