Pour une agriculture responsable, nourricière et réparatricePublié le 19 janvier 2021 par Marie-Laure HUSTACHE

Nous avons eu le plaisir de recevoir ce matin en format #agridébat – webinaire Bertrand Valiorgue, auteur de l’ouvrage paru cet automne “Refonder l’agriculture à l’heure de l’anthropocène*” , Professeur de stratégie et de gouvernance au sein de l’Institut d’administration des entreprises (IAE) de Clermont-Auvergne, et fils d’agriculteurs.

 

 

 

L’occasion d’une présentation claire de ses concepts et propositions originales pour une agriculture régénératrice, c’est-à-dire respectueuse des Communs (l’eau, le sol, l’air, la biodiversité, le patrimoine culturel) , responsable, nourricière et réparatrice.

Convaincu qu’une nouvelle ère s’ouvre pour le monde et particulièrement pour l’agriculture, Bertrand Valiorgue a démontré que cette dernière  est  à la fois dépendante mais aussi gardienne des ressources naturelles.

Ainsi, l’exploitation agricole régénératrice doit selon ce spécialiste en gestion et management du changement : 

 

  • s’engager et se protéger statutairement; en faisant évoluer sa raison d’être
  • identifier et jauger les enjeux à travers de nouveaux outils de gestion
  • développer des capacités dynamiques pour gérer l’incertitude
  • mesurer et valoriser les efforts à travers par exemple une comptabilité environnementale

Sur ce dernier point, notre Délégué général Jean-Baptiste Millard a notamment annoncé le futur lancement par agridées d’un groupe de travail sur la comptabilité environnementale de l’entreprise agricole.

 

Après l’exposé de l’auteur, une discussion de fond a eu lieu avec les nombreux participants de cet agridébat virtuel, animé par Francky Duchateau, nouveau Responsable entreprises durables et territoires à agridées et Marie-Laure Hustache, Responsable communication du think tank. Des questions portant sur les conséquences du choix de cette trajectoire en tant que puissance agricole, sur les biotechnologies (ex : alimentation cellulaire), solutions ou menaces pour l’agriculture traditionnelle, sur l’enjeu de l’énergie mais aussi les perspectives de la bioéconomie ou encore du concept “One Health” ont été posées, avec en toile de fond une prise de conscience des nécessaires formation et accompagnement des agriculteurs et futurs agriculteurs sur tous ces sujets.

Voir le replay de cet agridébat sur notre site et chaîne YouTube. Une tribune de Bertrand Valiorgue, “Pas de troisième révolution agricole sans une profonde réforme comptable”, est aussi publiée pages 24-25 dans le dernier numéro de La Revue agridées.

 

* théorisé pour la première fois par Paul Josef Crutzen, prix Nobel de Chimie en 1995, l’anthropocène signifie étymologiquement « L’Âge de l’Homme ». Cette nouvelle phase géologique dont la révolution industrielle du XIXe siècle serait le déclencheur principal, est marquée par la capacité de l’homme à transformer l’ensemble du système terrestre.