Protéines France s’ouvre à de nouveaux membresPublié le 6 octobre 2017 par Isabelle DELOURME

Créé sous forme de consortium en octobre 2016, Protéines France vient de se constituer en association. Herta, Lesaffre International, Soufflet, Royal Canin et Ynsect ont ainsi pu rejoindre les entreprises Avril, Limagrain, Tereos, Terrena, Roquette et Vivescia.

L’objectif est de saisir les opportunités de croissance et de création d’emplois offertes par l’augmentation de la demande de protéines végétales et animales dans le monde, conformément à l’engagement commun obtenu pendant le SIAL 2016 entre Stéphane le Foll et les acteurs industriels, dans le cadre de la solution industrielle « Alimentation intelligente » de la Nouvelle France Industrielle. Les protéines végétales pourraient prendre le relai des productions animales pour répondre aux nouveaux besoins nutritionnels dans le monde.

 « Etant donné les prévisions démographiques croissantes, les besoins en protéines de la population mondiale devraient doubler d’ici à 2050. Dans ce contexte, la France dispose d’un fort potentiel d’augmentation de sa production de protéines. Pour devenir un leader mondial, il est essentiel que les acteurs de l’industrie agroalimentaire française et l’Etat travaillent conjointement pour bâtir une filière innovante, créatrice de valeur et forte sur les marchés d’exportation.» a déclaré Anne Wagner, Directrice Recherche & Développement de Tereos et Présidente du Consortium Protéines France.

Plusieurs projets d’innovation vont pouvoir bénéficier du soutien de l’Etat, notamment à l’aide d’un appel à projet thématique sur les Protéines dans le programme Projets de recherche et développement Structurants pour la Compétitivité (PSPC). L’Etat a également annoncé son souhait de poursuivre le développement de la filière au travers des futurs outils du Grand Plan d’Investissement (GPI) dont les contours viennent d’être présentés.