Pourquoi se passer de techniques modernes d’amélioration génétique face à la pression climatique? Publié le 13 août 2018 par Marie-Cécile DAMAVE

Le 25 juillet 2018, la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu son verdict : « les organismes obtenus par mutagenèse constituent des OGM et sont, en principe, soumis aux obligations prévues par la directive sur les Organismes Génétiquement Modifiés ». Cet avis a soulevé les réactions habituelles  « à chaud » empreintes d’émotion, entre les férus de technologies et les défenseurs d’une agriculture dite « naturelle »…

L'accès au contenu de cette page est réservé aux adhérents

Vous êtes adhérent ? Connectez-vous

Vous n'êtes pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !