Communication agricole : la grande mutation ? Publié le 21 mai 2021 par Eddy Fougier

En 2006, la SAF-agriculteurs de France, devenue agridées, publiait un livre blanc intitulé « La communication agricole vers le grand public ». Où en est-on quinze ans après ? Le monde agricole communique-t-il de manière plus efficace ?

 

Agridées a confié à Eddy Fougier, politologue et consultant indépendant spécialisé dans l’analyse des tendances sociétales, la rédaction de la première Note de sa nouvelle collection ouverte aux experts externes. Eddy Fougier rappelle dans cette Note, accessible gratuitement et téléchargeable via notre site, les grands principes de la communication positive, sans se limiter aux constats. À l’instar du livre blanc de 2006, l’auteur de « Malaise à la ferme » (2020), formule une dizaine de recommandations réalistes pour permettre au monde agricole de mieux communiquer en direction du grand public.

 

A noter : SYRP’Atelier organisé avec Agridées le 3 juin 2021


Les propositions de l’auteur :

 

1- Sortir de l’entre-soi. Le monde agricole doit faire évoluer son état d’esprit et faire le deuil d’un certain passé.

2- Augmenter la part de voix de la communication positive agricole dans l’espace public.

3- Anticiper en ayant une activité de veille des « signaux faibles » et ne pas attendre que les problèmes se produisent pour agir.

4- Former les agriculteurs, les collectifs d’agriculteurs et les personnes travaillant dans des OPA à la communication positive.

5- Etendre l’expérience réussie de l’association « Agriculteurs de Bretagne » à d’autres régions agricoles qui pourraient s’inspirer de ce « modèle ».

6- Centraliser et diffuser de l’information relative aux différentes actions de communication positive menées sur l’ensemble du territoire par une multiplicité d’acteurs.

7- Développer des outils de mesure au service d’une communication positive, y compris des indicateurs annuels ou périodiques pour mesurer la performance de l’agriculture française.

8- Favoriser l’ouverture des exploitations au grand public.

9- Impliquer dans ces actions de communication positive toutes les personnes qui travaillent de près ou de loin dans le secteur de l’agriculture et de l’alimentaire, ainsi que des tiers.

10- Réfléchir à des actions de communication positive ciblées en direction de publics spécifiques, à commencer par les enfants et les jeunes.

 

Note-Communication-Agricole-EFougier-Agridees-mai2021
0.7 MiB
Détails
@SAFThinkTank