Elections territoriales : quand les débats politiciens étouffent la réalité politique Publié le 10 avril 2015 par

Une fois les élections départementales passées, nous pouvons légitimement  nous interroger sur les véritables aspects de la réforme territoriale en cours.

L’absence de débats de fond sur cette réforme et sur le rôle, la place et les moyens qui seront dévolus aux collectivités peut surprendre l’ensemble des électeurs. Aucune discussion et échanges pendant la campagne électorale ou lors de l’analyse des résultats ; la seule dimension de représentation politique et les débats s’y afférant ont monopolisé les temps d’antenne et les colonnes de la presse écrite.

Ainsi, on s’est préoccupé davantage de la couleur des vêtements des équipages des « bateaux départementaux » que du cap qu’ils devront prendre en dépit des caractéristiques d’une mer tourmentée par les conflits sociaux et les risques de tempête économique ou financière à affronter.

Et pourtant, ce n’est que le premier acte du renouvellement électoral des collectivités territoriales. L’étape des régionales, programmée pour décembre prochain présentera-t-elle les mêmes défauts ? Osera-t-elle poser les véritables questions des limites du « jacobinisme français » et de la relative autonomie des politiques publiques territoriales dans un schéma de pilotage concerté avec l’Etat ?

Il ne faut pas s’étonner, dans un tel contexte dominé par les intérêts partisans, de la persistance inquiétante de l’abstentionnisme électoral et de l’affaiblissement des sentiments démocratiques.

 

 

Christian BONNETIER, est administrateur à saf agr’iDées

@SAFThinkTank