L’animal : lame de fond sociétale [1] / L’animal : l’éclatement juridique [2] Publié le 9 décembre 2014 par Carole HERNANDEZ-ZAKINE

“Un animal bien traité peut-il encore être mangé ?”
L’animal est désormais sur le devant de la scène. Partout dans le monde s’élèvent des voix pour demander la reconnaissance de sa sensibilité et la modification de son traitement juridique. L’animal ne serait plus une chose et pas encore une personne. En France, le Parlement est saisi d’un projet de loi pour modifier le code civil afin de reconnaître la sensibilité de l’animal. Derrière ce travail juridique, apparaît un droit certes éclaté, mais qui permet néanmoins la protection des animaux. Et si le débat juridique n’était qu’un prétexte pour poser la question du droit de tuer les animaux et de consommer de la viande ? Et si la réponse à cette lame de fond sociétale en faveur des animaux n’était surtout pas que juridique ?

Cette note a pour objet tout d’abord de faire un état des lieux du débat qui agite aujourd’hui la société au sujet de l’animal. Cette lame de fond doit être prise au sérieux dans un contexte juridique éclaté comme le montre la seconde partie de la note avec en arrière fond les débats parlementaires en cours.

 

Note-l'animal-lame de fond societale (1).pdf
0.1 MiB
Détails
Note-lanimal-leclatement Juridique (2)
0.2 MiB
Détails
@SAFThinkTank