L’Association Interprofessionnelle de la Banane, pour quoi faire ? Publié le 16 septembre 2016 par Philippe RUELLE

L’Association Interprofessionnelle de la banane (AIB) vient d’être reconnue, composée de trois collèges : la production française, représentée par l’ ASSOBAN (dont les adhérents sont LPG, Banamart, Ugpban les coopératives de producteurs de bananes de Guadeloupe et Martinique), les metteurs en marché « vert » (importateurs de bananes regroupés au sein de la CSIF),  et la distribution, « jaune », avec 4 familles, les mûrisseurs (UFMB), les grossistes (UNGCFL), les détaillants (UNFD) et la GMS (FCD).

 

L’idée est bien de mettre autour d’une table tous les acteurs de la filière banane en France, avec des rôles bien précis pour cette interprofession. Etablir une communication générique sur la banane (notamment en nutrition-santé), mettre en place des normes et chartes avec la distribution (échelle colorimétrique, agréages, températures de transport et de stockage,…), définir des règles interprofessionnelles de gestion du marché (définition de périodes de promotions, de durées…) etc. Mais aussi assurer une veille et des analyses économiques du marché, et une gestion de crise sur la banane.

 

C’est un espace de travail et de réflexion unique entre les différents acteurs du marché français qui doit permettre, tout en respectant les politiques commerciales et marketing de différenciation de chaque origine et de chaque segment de distribution, de définir un plan d’action au service d’une meilleure information du consommateur et de mise en place de pratiques qualité, logistique, commerciales, vertueuses applicables à tous ses membres.

 

Pour la production française de bananes, c’est un outil complémentaire au dispositif organisé par la profession depuis dix ans, qui a montré son efficacité pour la promotion de la banane de Guadeloupe et Martinique, qui doit permettre de soutenir la consommation de bananes en France, de normaliser un certain nombre de règles de fonctionnement entre les acteurs et d’agir conjointement à les faire appliquer.

 

Philippe RUELLE, Directeur Général de l’UgpBan, union des coopératives des producteurs de bananes de la Martinique et de la Guadeloupe.

@SAFThinkTank