Mieux valoriser, ensemble, la biodiversité en forêts ! Publié le 18 avril 2014 par

Une prise de conscience collective de la richesse de la diversité des êtres vivants et des écosystèmes et de leurs interactions, nous conduit à nous interroger sur les impacts que l’action de l’Homme peut avoir sur l’environnement. Ainsi, par exemple, la doctrine séquentielle «éviter, réduire, compenser», instituée par le Ministère de l’Ecologie, constitue une phase essentielle et préalable aux projets d’aménagement. Malgré leur complexité, la biodiversité et la préservation de l’environnement sont devenues des enjeux incontournables faisant désormais partie des mesures politiques françaises majeures.

Dans cet esprit, le Comité des Forêts s’est donné pour mission de créer un dialogue avec les propriétaires forestiers pour les inciter à s’investir davantage dans les projets de valorisation du potentiel de biodiversité de leurs forêts. La mise en place de partenariats entre propriétaires forestiers et investisseurs en recherche de compensation ou désireux de s’investir dans des projets pour l’environnement pourrait déboucher sur des actions concrètes visant à valoriser la biodiversité en forêt. La clé du succès de cette démarche passe nécessairement par l’intégration de la «gestion» de la biodiversité dans le processus de gestion de la production sylvicole; un challenge difficile mais crucial dont le but est de concilier l’amélioration de la biodiversité, sa valorisation économique et la production de bois nécessaire aux populations. Cela va sans dire que la mise en œuvre de ces objectifs suppose l’implication et l’adhésion de tous les acteurs de cette démarche.

Rappelons que le 26 mars dernier, un projet de loi sur la biodiversité a été présenté au Conseil des Ministres, avec le projet de création de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) qui devrait voir le jour en 2015 et dont la principale mission est de mieux protéger, gérer et restaurer la biodiversité ainsi que les services éco-systémiques.

Avec la mouvance du cadre législatif sur la biodiversité, il se pourrait qu’un nouveau défi se profile pour les détenteurs d’espaces et notamment les forestiers. Une initiative pour l’amélioration et la valorisation économique de la biodiversité, conceptualisée, réalisée et évaluée, au sein d’une gestion multifonctionnelle de la forêt, pourrait s’avérer une véritable opportunité pour les propriétaires forestiers.

Pierrick COCHERY, administrateur de saf agr’iDées

@SAFThinkTank