Nos entreprises agricoles ont du talent ! Publié le 31 janvier 2014 par

« La coopération agricole, produisons l’avenir ! » Tel est le message de la campagne de communication des coopératives agricoles qui vient de démarrer le 19 janvier dernier sur les chaînes de télévision grand public. Si elle représente 40 % de l’agroalimentaire français, réalise un chiffre d’affaires de près de 84 milliards d’euros en 2013, réunit près de 3 000 entreprises occupant 160 000 salariés, la coopération agricole est toutefois peu connue du grand public.

Or, et ceci a encore été rappelé aux derniers Entretiens de la Rue d’Athènes de la SAF à propos de l’image des métiers de l’agroalimentaire : la communication joue un rôle clef ! Comme l’artisanat et son formidable slogan de « Première entreprise de France », comme le secteur du bâtiment qui a voulu combattre des idées reçues pour mieux recruter, il était temps aussi pour nous de mettre en valeur nos atouts. Les coopératives agricoles ont ainsi décidé de s’associer et d’investir ensemble dans la réalisation d’une campagne de communication pour valoriser leur modèle.
En effet ce type d’entreprises détenues par les agriculteurs eux-mêmes, et dont la gouvernance est fondée sur la règle « un homme, une voix », s’impose comme une solution durable aux enjeux de l’agriculture et de l’alimentation d’aujourd’hui et de demain. Non « délocalisables », non « opéables », les coopératives agricoles veulent démontrer et faire savoir qu’elles sont performantes sur le plan économique, mais aussi aux niveaux territorial, humain, social et environnemental. Un modèle légitimé dans La loi d’avenir actuellement en discussion, qui invite les agriculteurs à plus d’organisation, avec la création des Groupements d’intérêt économique et écologique.
Le regroupement des agriculteurs est une nécessité, pour que ceux-ci retrouvent de la compétitivité en mettant en commun leurs outils de production, de commercialisation mais aussi leur savoir-faire et leur capacité à innover.

Unis pour répondre aux évolutions de la société et aux exigences sanitaires et environnementales qui en découlent.

Unis face à leurs clients, qui doivent évoluer aussi, pour devenir de véritables  partenaires, à travers la création de filières allant du producteur au consommateur.

C’est ces défis que les entreprises coopératives relèvent en mobilisant l’énergie commune de chacun des acteurs de la coopération agricole.
Patrick DURAND, Membre du Bureau de la SAF-agriculteurs de France

 

@SAFThinkTank