Statut juridique des animaux : ni meubles, ni immeubles, mais des biens corporels, êtres vivants doués de sensibilité Publié le 30 avril 2014 par Carole HERNANDEZ-ZAKINE

Depuis un certain nombre d’années maintenant, le statut juridique civil de l’animal est combattu par ceux qui considèrent qu’il participe aux souffrances infligées aux animaux, en particulier dans le cadre de l’élevage dit « industriel ».

L'accès au contenu de cette page est réservé aux adhérents

Vous êtes adhérent ? Connectez-vous

Vous n'êtes pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !