Ré-enchanter le « petit déjeuner à la française »Publié le 13 septembre 2017 par Marie-Laure HUSTACHE

De plus en plus de Français sautent au moins un petit-déjeuner par semaine : c’est désormais le cas d’1 adulte sur 5 et d’1 enfant sur 5, deux fois plus qu’il y a 10 ans. (source : CREDOC).

A t-on encore le temps, les moyens, l’envie, le (bon) réflexe de savourer un petit déjeuner équilibré ? Interpellés et fortement concernés par cette évolution des habitudes alimentaires, les fondateurs du Collectif du Petit-déjeuner à la française, qui regroupe UNIJUS (filière des jus de fruits et des nectars), Syndilait (filière du lait de consommation), le CNIEL (pour la filière du beurre)ainsi que le Syndicat des Boulangers-Pâtissiers du Grand Paris, et la Chambre Syndicale Française de la Levure (filière du pain) poursuivent en 2017 leurs actions pour sensibiliser notamment les jeunes et les populations défavorisées à l’importance de ce premier repas de la journée.

Objectif : que le petit-déjeuner soit  réellement intégré dans les politiques publiques d’éducation à l’alimentation, que des financements soient dégagés et que les bonnes pratiques soient davantage diffusées sur le territoire afin d’encourager les acteurs de terrain à développer des actions de sensibilisation.

Une prise de RDV avec soi-même et les autres

Jean-Pierre Corbeau, sociologue spécialiste de l’alimentation, l’a répété en conférence de presse ce matin : « On évoque souvent le petit-déjeuner sous l’angle nutritionnel, diététique, en n’insistant pas assez sur le fait que le petit-déjeuner marque l’entrée dans la journée : c’est le premier rituel de partage alimentaire. Il faut donc créer les conditions de la convivialité pour manger en reconnaissant l’autre, en créant une communication autour d’un partage alimentaire.» Le petit déjeuner constitue donc à la fois un moment pour soi, à l’écoute de son ressenti personnel (qui indique à l’individu qu’il doit « faire le plein d’énergie ») et un moment de plaisir, tant l’appétit est aussi aiguisé par le contexte familial, social, culturel. Voir à ce propos notre Note « Bien manger cela s’apprend et prend du temps »  qui indique une série de propositions axées sur la culture alimentaire à réactiver chez les plus jeunes, par le biais d’une leçon de choses…

Livre blanc, Trophées, recommandations

Le Livre blanc est édité à 500 exemplaires papier, mais existe en version électronique.

Pour cette nouvelle campagne de sensibilisation, le Collectif a constitué un Comité d’Orientation avec lequel il a défini une série de recommandations pour favoriser les actions des équipes pédagogiques des établissements scolaires. Ces mesures sont publiées dans un Livre Blanc ( à télécharger en bas de cet article) qui fait un état des lieux des initiatives pédagogiques sur le petit-déjeuner menées dans les écoles et des projets déjà mis en place.

Les meilleures initiatives identifiées lors de l’audit sont récompensées par les 1ers Trophées du Petit-Déjeuner en milieu scolaire.

Pour cette édition le Collectif et son jury ont mis en lumière les actions suivantes :

-1er prix : le collège Maurice Barrès à Charmes dans les Vosges 

Chaque année depuis 5 ans, environ 150 élèves de 6e sont invités à prendre un petit-déjeuner à l’école par groupes de 50 sur 3 jours. Cette action phare pour les enfants entrant au collège est organisée via le « Club santé, bien vivre au collège » qui rassemble des élèves de 5e, 4e et 3e

Stéphane Layani (Président-Directeur Général du Marché International de Rungis (SEMMARIS) remet le 1er Prix aux représentantes du Collège M. Barrès.

2e prix : le Lycée Georges Braque à Argenteuil (Val D’oise)

Tout au long de l’année, le restaurant scolaire du lycée ouvre ses portes à 7h30 pour permettre aux élèves qui le souhaitent de profiter d’un petit-déjeuner avant le début des cours qui commencent vers 8h10.

Mention coup de cœur à l’ANGEDJ (Association Nationale pour l’Education au Goût des Jeunes) qui a travaillé durant 6 années, jusqu’en 2010, à la distribution de petits-déjeuners au Collège Jean Moulin de Chaville. Tout au long de l’année, des petits-déjeuners étaient proposés de façon ponctuelle aux élèves de 6e. L’action était accompagnée d’animations et d’ateliers cuisine.

Téléchargez le livre blanc du Collectif du Petit déjeuner à la Française :

Livre blanc collectif Petit Déjeuner
3.4 MiB
Détails