Rencontre annuelle de la task-force “Filière agroalimentaire” du MEDEF InternationalPublié le 4 septembre 2018 par Yves LE MORVAN

Cet évènement, organisé le 31 août 2018, a été marqué par l’intervention du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Stéphane Travert une rencontre avec les Conseillers et Attachés agricoles français à l’étranger. 

Le Medef International a créé avec quelques fédérations (Ania…) et l’Adepta une Task Force « Filière Agroalimentaire » qui organise pour les entreprises opérant à l’international la diffusion d’informations ciblées, promeut le contact entre entreprises, facilite les rapports avec les donneurs d’ordre privés et publics.

Ce vendredi 31 août, la Task Force représentée par Michel Nalet (ANIA/Lactalis) et François Burgaud (ADEPTA) accueillait le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert dans les locaux du Medef devant 158 entreprises et organisations, puis organisait  deux rencontres thématiques suivies d’un « speed dating » avec les conseillers agricoles en poste.

Le Ministre a souligné que l’agriculture et l’agroalimentaire demeurent un des poids lourds de l’exportation française, c’est le 3e poste du commerce extérieur derrière la chimie/parfums/cosmétique et les matériels de transport, mais la France perd des parts de marché notamment au sein de l’UE. Si l’excédent global a été  de 5,7 Mds € en 2017, les produits bruts isolément étaient cependant déficitaires du fait des aléas climatiques de 2016. En conséquence les Pouvoirs Publics ont réagi en lançant un Plan stratégique 2018/2022 pour le développement des exportations et l’internationalisation des filières (Pièce jointe). A noter dans cet objectif la « densification » du réseau des conseillers français aux affaires agricoles dans le monde pour accompagner les entreprises, ils sont 34 désormais et seront bientôt 35 (Ouverture prochaine d’un poste au Nigeria, à Lagos) et les moyens seront renforcés à Londres en prévision du Brexit. Au niveau régional un test est réalisé avec la région Occitanie pour la doter d’un responsable unique dédié au service des entreprises en matière d’exportation. Le Ministre a également rappelé la création d’une Commission internationale agricole et agroalimentaire animée par FranceAgriMer regroupant les professionnels et parties prenantes pour faire des propositions sur une offre à l’export plus collective, collaborative et mutualisée.

Enfin, dans un tour d’horizon général le Ministre a évoqué le calendrier parlementaire du projet de loi Egalim, avec un retour en 2ème lecture devant l’Assemblée Nationale le 12 septembre, et ensuite devant le Sénat fin septembre.

Ensuite deux table-rondes successives ont permis d’éclairer l’auditoire puis de répondre aux questions de la salle sur deux sujets qui intéressent concrètement les entreprises présentes :

-Les nouveaux accords de libre-échange signés par l’UE. Avec les exemples présentés par les conseillers agricoles sur place, du Canada (S.Maestracci), du Japon (S.Hofferer) et du Vietnam (A.Bouchot). Globalement des pays qui ont accepté de baisser sensiblement leur protection douanière et qui attendent de l’Europe une offre marquée par la qualité, la traçabilité, qui ont une vision qui évolue, ou se confirme, en matière de sécurité sanitaire et de tendances alimentaires plus proches des conditions naturelles d’exploitation. Un chiffre : au Japon la part du budget consacrée à l’alimentation est de 30%.

-Le dynamisme de l’Afrique agricole et agroalimentaire.  Avec des cas d’entreprises présentées par Orange (B.Mettling), Bioline by inVivo (H.Doutriaux), Eléphant Vert (S.Couasnet) et le Crédit Agricole (T.Hanaizi). Une Afrique qui a ses propres difficultés mais qui sait aussi les dépasser par les sauts technologiques, que ce soit le digital (OAD, traçabilité), le mobile (météo, prix, irrigation), l’évolution de la production (Bio), ou la vaste panoplie des financements proposés. Bref une Afrique qui a de l’avenir. Un chiffre : 250 millions d’agriculteurs africains utilisent un mobile.

Place ensuite aux contacts avec les conseillers agricoles.

 

Cf. en Annexe le plan stratégique 2018-2022 pour le développement des exportations et l’internationalisation des filières.

 

 

220218-plan-export
0.3 MiB
Détails