Rencontres d’Agro EDI Europe : quelles stratégies d’utilisation des Big Data en agriculture ?Publié le 20 juin 2017 par Marie-Cécile DAMAVE

Les Rencontres annuelles d’Agro EDI Europe[1] se sont tenues le 13 juin 2017 sur le thème : « Big data : interopérabilité et collecte des données ».

 

Lors de cette journée, les intervenants ont rappelé que les outils numériques et du Big Data offrent des solutions pour répondre aux objectifs de performance économique et environnementale de la production agricole et agro-alimentaire.  Les orateurs de cette conférence ont été clairs : le Big Data n’est pas du registre de l’agriculture du futur, mais est bien ancré dans le présent, car les outils et les acteurs existent bel et bien pour produire plus et mieux, et satisfaire au plus juste les besoins des clients de chaque maillon de la chaîne, jusqu’aux consommateurs.

 

Les compétences du nouveau métier d’« agri data scientist » ont été ainsi décrites : il doit être capable de traiter des données non structurées, de mettre en place des modèles et des algorithmes pour faire parler ces données en fonction des besoins des acteurs.

 

Plusieurs orateurs ont souligné l’importance de la qualité des données brutes, dont le statut est passé de support à celui de ressources stratégiques. Leur nécessaire sécurité et validité ont été soulignées, en lien avec la cybersécurité.

 

Plusieurs agriculteurs ont témoigné, demandant un retour de service issu du traitement des données à ceux qui les ont générées, c’est-à-dire les agriculteurs. Une charte éthique est en préparation, sorte de code de bonne conduite, pour assurer la sécurité des données et la confiance des acteurs.

 

Enfin, plusieurs applications de la blockchain[2] dans le monde agricole et agro-alimentaire ont été décrites : crypto-monnaie, transactions internationales, registre inaltérable, assurances indicielles ou pair à pair, et traçabilité.

 

Lors de cette journée, saf agr’iDées a pris la parole et mis en avant les réflexions du groupe de travail « Big Data : quels usages pour l’agriculture d’aujourd’hui et de demain ? » et les conclusions des événements qui en ont découlé : « Plateformisation de l’agriculture : nouveaux services, nouvelles perspectives » et « Fermes du futur : Big data et agriculture de précision ».

 

Voir aussi : 3 questions à Bruno Prépin, recueillies par Isabelle Delourme

[1] Agro EDI Europe est une association créée en 1992 qui a pour vocation de regrouper l’ensemble des acteurs économiques de l’agriculture et de l’agro-alimentaire intéressés par le développement de l’EDI (Echange de Données Informatisées) et du numérique dans le monde agricole.

 

[2] La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.