S’engager dans le TTIP pour être acteur de la mondialisation Par Marie-Cécile Damave

Le groupe de réflexion saf agr’Idées propose d’engager un débat moins simpliste sur le TTIP. Il rappelle que la balance commerciale agricole de la France est positive.

Engagées depuis 18 mois, les négociations transatlantiques de commerce et d’investissement entre l’Union Européenne et les États-Unis (Transatlantic Trade and Investment Partnership, ou TTIP) ont été ralenties en 2014 par le renouvellement des instances législatives et exécutives dans l’UE et aux États-Unis. Depuis, le processus a redémarré, et les négociateurs européen et américain ont réaffirmé la priorité politique de ces négociations pour les deux parties. D’après la Commissaire européenne au Commerce, 2015 pourrait être à la fois être marquée par des avancées significatives dans les négociations du TTIP et par le temps du « réveil » des négociations commerciales multilatérales à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). L’urgence côté américain est à présent que le Congrès donne les mains libres au Président Obama pour pouvoir signer des accords commerciaux en lui accordant la Trade Promotion Authority (TPA), qui avait été utilisée par le passé pour signer les accords du GATT…

Retrouvez la tribune de Marie-Cécile Hénard-Damave sur le site Euractiv.fr

 

@SAFThinkTank