Un moteur du progrès scientifique : le principe de précaution

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase : “Par mesure de précaution” ? L’État (le préfet, le maire, ou encore l’administration) s’abstient ou interdit tel comportement, telle activité, sanctionne fortement telle action, augmente les mesures de sécurité. Au fil du temps, faute d’être bien comprise, la précaution est devenue synonyme de statisme, de repli, d’absence de prise de risque.

Retrouvez la tribune de Carole Hernandez Zakine sur le site Le Cercle Les Echos

le 27 mars 2014
Le Cercle les Echos

@SAFThinkTank