SIAL : les coopératives laitières visent de plus en plus l’exportPublié le 18 octobre 2016 par Isabelle DELOURME

breve-fnclA l’occasion du SIAL 2016, la FNCL (Fédération Nationale des Coopératives Laitières) a souhaité mettre en lumière la dynamique d’exportation des coopératives laitières, portée par l’excellence sanitaire et gastronomique de l’ensemble de la filière. La FNCL a rappelé lors de sa conférence de presse qu’en 2014, 25 % du chiffre d’affaires des coopératives laitières avait été réalisé à l’export, soit plus de 3,1 milliards d’euros : un chiffre qui représente 43 % du chiffre d’affaires réalisé à l’export par la totalité des entreprises laitières françaises.

 

En intensifiant leur présence sur les marchés en forte croissance, les coopératives laitières donnent la possibilité à leurs adhérents d’accéder à des volumes supplémentaires et de développer leurs projets, explique la FNCL, en soulignant qu’aujourd’hui, la croissance se fait de plus en plus sur les segments à forte valeur ajoutée.

 
« Pour continuer le développement à l’export, les coopératives laitières ont besoin que le travail d’échanges et de convergence des règlements sanitaires se poursuive, que les agréments de sites industriels s’accélèrent et que la promotion à l’export avec Business France et la Sopexa soit soutenue : c’est une action à mener sur le long terme et conjointement avec les pouvoirs publics », a déclaré à cette occasion Dominique Chargé, président de la FNCL.

 

Des propos suivis par la présentation de la stratégie export mise en œuvre par quatre coopératives laitières. Ainsi, dans le cas d’Alsace Lait, une démarche partenariale et un transfert de savoir-faire ont permis de lancer au Canada une marque à vocation nationale (Riviera) et une gamme de produits laitiers frais adaptés à ce marché, positionnés sur le segment des produits sains. Eurial, la branche lait d’
Agrial a développé sa présence à l’international autour de l’innovation produit et packaging. Laïta a choisi d’intensifier sa présence à l’international et en particulier en Asie, en misant sur la complémentarité des marchés et en se développant de plus en plus sur des segments à forte valeur ajoutée grâce à sa marque phare : Paysan Breton. Enfin, La Prospérité Fermière-Ingredia, dont 60 % du chiffre d’affaires est réalisé à l’export a orienté son développement en s’appuyant sur trois domaines d’activité stratégique : les poudres de lait et le lait UHT, les protéines natives de lait et les ingrédients bioactifs naturels.

 

 

Retrouvez également sur ce sujet le dossier spécial « Filière lait, relever le défi du marché » publié dans le numéro 224 de la revue Agriculteurs de France.