Syngenta : une vision à long terme pour davantage de durabilitéPublié le 21 septembre 2018 par Isabelle DELOURME

Racheté en 2017 par le groupe public chinois, ChemChina, le Suisse Syngenta, spécialisé dans les semences et la protection des cultures, réaffirme son engagement dans la promotion d’une agriculture durable. Il affiche son ambition : « Nous sommes un maillon vital de la chaîne alimentaire pour nourrir le monde en toute sécurité tout en protégeant notre planète. Nous serons l’équipe la plus collaborative dans le secteur agricole, celle qui inspire le plus confiance et qui propose des innovations majeures en matière de semences et de protection des cultures pour rendre les agriculteurs plus prospères, partout dans le monde ».

 

L’acceptabilité sociale des technologies innovantes est désormais fondamentale pour l’activité des entreprises. Alexandra Brand, Directrice du Développement Durable de Syngenta a ainsi annoncé le 30 août 2018 l’établissement de consultations et d’un dialogue avec les parties prenantes du monde entier, d’ici la fin novembre, afin d’élaborer une vision commune du futur de l’agriculture durable. Les conclusions serviront à établir la prochaine version du plan de croissance responsable de Syngenta (the Good Growth Plan) post-2020.

 

En 2017 Syngenta, dont l’activité est exclusivement dédiée à l’agriculture, a réalisé un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars (Mds $) pour l’activité semences (légumes, grandes cultures sauf betterave) et de 9,7 Mds $ pour l’activité protection des cultures (protection des semences, protection phytosanitaires, biocontrôle).

 

La stratégie monde de Syngenta vise la poursuite de l’expansion dans les marchés émergeants, notamment en Chine, l’intensification de la numérisation des offres agricoles et la poursuite des investissements dans les nouvelles technologies en vue d’accroître les rendements agricoles tout en réduisant les émissions de CO2 et en préservant les ressources agricoles.

 

« Nous sommes à un moment charnière de notre histoire où stabilité et vision à long-terme sont les maîtres-mots » a indiqué Bruno Baranne, Président de Syngenta France SAS, le 6 septembre 2018.

 

En semences, Syngenta souhaite se concentrer sur les fortes opportunités de croissance (tournesol), investir dans une R&D innovante (Big data, sélection prési dictive,…), rechercher des acquisitions et mettre en œuvre du digital (drones, …). En France après les hybrides d’orges fourragères et brassicoles, les hybrides de blé sont attendus pour inscription au CTPS en 2020. Ils seront accompagnés d’un protocole de culture.

 

La stratégie de Syngenta pour la protection des cultures vise à renforcer son leadership, qui bénéficie d’un large portefeuille de molécules qu’elle souhaite défendre en démontrant leur utilité et en générant un climat de confiance.  L’entreprise souhaite aussi segmenter la mise sur le marché des molécules pour en augmenter le rythme (passer de 1,2 à 2 molécules/an). Syngenta est présent depuis 25 ans dans les produits de biocontrôle. « Notre vision aujourd’hui, est d’avoir des produits performants » souligne Bruno Baranne. Le marché du biocontrôle (macro-organismes, extraits de plante, phéromones, micro-organismes) est estimé à 1,8 Mds $ en 2017. D’ici 2030, à la condition de bénéficier d’une technologie de rupture lui permettant d’obtenir une efficacité égale aux produits conventionnels, il pourrait représenter 27 % du marché total et atteindre 7 mds $. Sans amélioration des technologies, il plafonnerait à un niveau de 3 à 4 % du marché total.