Archives du mot-clef agriculture intra-urbaine

Agr’iDébat : L’agriculture intra-urbaine, une agriculture comme les autres ? – 28 septembre 2015 en partenariat avec Sol & Civilisation

CMJN de baselogo_safagridees.png

 

 

Plus de deux ans après l’organisation d’un colloque sur l’agriculture urbaine « dans et pour les villes », saf agr’iDées propose avec Sol & Civilisation un nouveau débat le lundi 28 septembre 2015 (15h00-18h00) qui mettra l’accent sur le statut de l’agriculteur urbain (juridique, social, fiscal) qui reste à préciser, sur les aspects économiques de son projet (rentabilité, circuits courts, innovation recherche, rapport avec l’agriculture périurbaine) et sur le caractère multifonctionnel d’une agriculture qui, exercée au cœur de la ville, questionne sur sa gouvernance.

INSCRIVEZ-VOUS !

Métiers, modèles, conso : quand l’agriculture urbaine bouleverse les repères

agriculture urbaineLes Etats généraux de l’économie circulaire du Grand Paris, lancés en mars dernier, se sont clôturés cette semaine par trois jours de conférences et d’animations à l’Hôtel de ville de la mairie de Paris, en présence des acteurs de l’économie circulaire européens et internationaux.

Ces Etats généraux ont concrètement abouti à la rédaction d’un livre blanc, fruit des réflexions de groupes de travail ayant réuni près de 240 personnes représentant plus de 120 structures différentes.

Présenté le 14 septembre dernier, ce livre blanc a été paraphé par les maires de Paris et de  nombreuses communes franciliennes, ainsi que par des présidents de communautés d’agglomération.

Tri rendu obligatoire à terme dans le Grand Paris, développement du compostage, transformation et reconditionnement des invendus alimentaires, meilleure protection des terres agricoles afin de pérenniser des circuits alimentaires de proximité figurent parmi les propositions d’actions.

Investissant même le champ du droit agricole, le livre blanc considère que l’évolution du statut de l’agriculteur urbain est une nécessité pour développer l’agriculture urbaine et périurbaine et faciliter l’installation des producteurs : « Le Grand Paris n’a pas vocation à se substituer au rôle de l’État quant à la définition d’une profession, mais il peut se faire le porteur d’un message pour la valorisation de ces nouveaux métiers agricoles » lit-on.

Cette même problématique a également été abordée dans le cadre d’une manifestation qui s’est tenue le 15 septembre en marge de ces Assises et dans le cadre du cycle de huit conférences consacrées à « l’agriculture urbaine : Cultivons la Ville ».

Portant sur « l’agriculture urbaine, le Grand Paris de l’économie circulaire ? », cette conférence, qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes, a notamment permis de constater le flou juridique qui entoure encore la notion d’agriculture urbaine.

C’est précisément l’un des objectifs de lagr’idébat organisé  le lundi 28 septembre 2015 par saf agr’iDées et Sol & Civilisation que de définir les contours du statut de l’agriculteur urbain (juridique, social, fiscal) et les questions qui méritent des réponses rapides pour permettre un développement de cette nouvelle « agriculture des villes ».