Archives du mot-clef Semaine Verte Berlin

Agriculture urbaine : succès de l’aquaponie à Berlin

Soucieux de disposer d’une agriculture de qualité produite au plus près des lieux de consommation, une équipe de jeunes berlinois a entrepris de développer à grande échelle un projet d’aquaponie.

Mixte d’aquaculture et d’hydroponie, l’aquaponie consiste à cultiver sous serre de manière autonome des légumes (tomates, salades, herbes aromatiques,…) ou des fruits en symbiose avec un élevage de poissons (carpes), les déjections de ceux-ci servant de nutriments aux légumes. Ce projet lancé à l’origine sous forme de start-up et par la voie de crowfounding, a bénéficié d’un vif intérêt des médias. Il est devenu réalité en 2015 avec la construction à Berlin par ECF Farmsystems de deux serres entièrement équipées et contrôlées par informatique pour l’élevage des poissons et la culture des végétaux. L’investissement global (serres et informatique) d’1,5 millions d’euros a été financé par des banques et investisseurs traditionnels. « Ce système permet de produire entre 70 et 90 % par rapport à une méthode classique, soit environ 30 t de poissons et 30 à 35 tonnes de légumes par an. Les poissons sont vendus via la grande distribution, les légumes sur place ou dans des magasins » explique Marie Schönau (directrice adjointe d’ECF Farmsystems Berlin). La production aquacole est continue toute l’année, mais saisonnière pour les légumes. Compte tenu du coût de construction des serres à Berlin, le retour sur investissement est prévu sur 10 ans, mais il peut n’être que de trois ans lorsque l’infrastructure est déjà présente. ECF Farmsystems entend développer encore plus largement ce modèle. Plusieurs autres projets calqués sur l’exemple berlinois sont d’ores et déjà  à l’étude en Albanie, en Australie, en  Suisse, à Bruxelles et même à Paris.

Allemagne : les consommateurs de plus en plus actifs

A l’occasion de la “semaine verte ” qui se tient à Berlin du 20 au 29 janvier 2017, suivez nous en Allemagne au fil de nos rencontres!

La fédération des organisations de consommateurs allemands avec son site internet “Food clarity” créé en 2011 surveille la conformité des produits alimentaires. Soutenue par le ministère de l’agriculture elle agit sur plainte des consommateurs et critique sur son site et sur les réseaux sociaux les photos des produits dont la composition ou l’aspect n’est pas identique à ce qui est indiqué sur l’étiquette. Des actions de plus en plus nombreuses qui incitent les industriels à réagir rapidement au risque d’être assigné en justice souligne Stephanie Wetzel en justifiant : we want to see what we buy!( nous voulons voir ce que nous achetons).

 

Photo : ©Dpa