Un Manifeste liste six propositions pour relancer notre gastronomie !Publié le 19 juin 2020 par Marie-Laure HUSTACHE

La crise a mis en lumière le rôle essentiel que représente les métiers liés à la production alimentaire. Les partenaires du Club de la Table française se sont réunis afin de proposer le Manifeste “Relançons la gastronomie française”.  Dans le plan de relance, les pouvoirs publics doivent tenir compte du poids économique de secteurs comme l’agriculture, l’agroalimentaire, la restauration hors domicile, l’artisanat, le commerce de proximité et la distribution alimentaire ainsi que la formation aux métiers de la gastronomie, les arts de la table, l’accueil et le tourisme.

 

 

Après avoir mis en exergue le constat de la situation du secteur de la gastronomie, le Manifeste liste 6 propositions pour relancer notre gastronomie :

1. Investir massivement dans le secteur de la gastronomie

2. Capitaliser sur la dimension culturelle de notre gastronomie : l’art de vivre à la française

3. Assurer l’autonomie agricole et alimentaire de nos concitoyens dans tous les segments de marché, par une production agricole, artisanale et industrielle, respectueuse des savoir-faire traditionnels et de l’environnement.

4. Simplifier, repenser, aménager, accompagner le changement

5. Accompagner le changement par l’éducation à l’alimentation des plus jeunes

6. Sécuriser le parcours des apprentis, le fonctionnement des CFA afin de pérenniser le modèle de la gastronomie française

 

Dans la proposition 5, “ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT PAR DE L’ÉDUCATION À L’ALIMENTATION” , le Manifeste reprend notamment l’idée de “développer une véritable politique éducative sur l’alimentation : relancer « la leçon de chose » à l’école et développer un « chèque culture et alimentation », des propositions que notre think tank agridées a formulé en 2015 dans la Note “Bien manger cela s’apprend et prend du temps”  : “Parce que la culture alimentaire doit être activée, réveillée, valorisée, il faut imaginer des initiatives simples pour faire découvrir et apprécier la qualité des « nourritures »”