Un plan de relance pour la coopération agricolePublié le 5 juin 2020 par Isabelle DELOURME

Pas question que les coopératives soient à l’écart du futur Plan de relance gouvernemental qui pourrait être présenté en septembre. Dominique Chargé, président de la Coopération agricole a souligné le 4 juin 2020, en conférence de presse, la fragilité économique des entreprises coopératives agricoles qui ont vu s’effondrer les marchés de la RHD (-64 %), de l’export (- 28 %), ou encore de la vente directe (-44 %). Elles ont néanmoins tenu bon et montré leur capacité d’adaptation et de résilience. « Il n’y a eu aucune rupture de la chaîne alimentaire durant la crise » a-t-il tenu à rappeler tout en soulignant que les 2 300 coopératives avec leurs 190 000 salariés et leurs 300 000 agriculteurs coopérateurs représentent la première force agroalimentaire française.

 

Face à une crise qui s’annonce profonde et durable, la coopération agricole a lancé début juin sa plateforme des mesures d’avenir. Elle fait suite à celle des mesures d’urgence présentée début mai 2020.

 

Pour La Coopération agricole « le temps de l’après-crise devra être celui de la restauration de notre souveraineté alimentaire, dans une perspective de relance économique au sein de l’Union européenne et d’accélération des transitions agroécologiques de la fourche à la fourchette ».

 

La Coopération Agricole a identifié 4 axes stratégiques à inscrire dans le futur plan de relance du gouvernement Philippe pour l’après-crise du Covid-19 et dans les positions de la France auprès de l’UE dans le cadre de la PAC et du Green Deal, mais aussi dans les négociations internationales menées par la France. Les voici :

 

AXE N°1 : Renforcer un modèle agroalimentaire compétitif sur tous les marchés pour restaurer la souveraineté alimentaire française et européenne

AXE N°2 : Utiliser les atouts du modèle coopératif pour renforcer la structuration des filières et accélérer la transition agroécologique du champ à l’assiette dans les territoires

AXE N°3 : Financer la décarbonation et les transitions agroécologiques du producteur au consommateur

AXE N°4 : Promouvoir le « produire en France » pour une alimentation saine et durable accessible à l’ensemble des consommateurs européens et au service du développement des territoires

 

Retrouver les détails des « Mesures d’avenir pour la coopération agricole » sur https://www.lacooperationagricole.coop.