Un salon international de l’agriculture très pro !Publié le 13 mars 2020

Nous l’avons constaté il y a un peu plus de dix jours après sa fermeture (prématurée) : le Salon international de l’agriculture (SIA) est bien plus qu’un salon, c’est un événement incontournable pour les acteurs du monde agricole et les filières qui l’entourent. Le SIA génère des rencontres, avec le public, avec les consommateurs, mais aussi avec les décideurs, les politiques, les institutions et bien évidemment avec nos Femmes et Hommes d’Etat. Plus que jamais le dialogue a été prôné et pratiqué :  avec des prises de position, des défenses de postures de l’ensemble des forces vives (organisateurs, exposants, éleveurs, administrations, intervenants, fournisseurs) qui font vivre durant neuf jours cet événement.

 

Le SIA, c’est aussi une aventure humaine le jour et la nuit, car oui quand les portes se ferment au public le salon vit encore, au rythme effréné des retrouvailles, de l’amitié, de l’entraide et des découvertes. Le SIA, c’est aussi un parcours, celui du vivant, avec les animaux, les hommes, les végétaux et les produits du terroir. Un concept qui m’est cher y est parfaitement représenté : One Health, une seule santé, pour les hommes, les animaux et les végétaux. Démarche qui promeut une approche intégrée, systémique et unifiée de la santé publique, animale et environnementale aux échelles locales, nationales et planétaire. Elle vise notamment à mieux affronter les maladies émergentes à risque pandémique, sujet d’actualité depuis le SIA.

Pour nous, professionnels de la santé animale*, ces neufs jours de salons ont été concrets, productifs et intenses, tant au niveau des rendez-vous de travail, que lors des visites officielles ou bien encore avec les interviews journalistiques.

Le SIA reste enfin un formidable vivier de compétences, un puissant outil de discussion et une cartographie assez exacte de la biodiversité des acteurs concernés. Riche d’enseignements et de nouveautés, il nous a permis de mettre en avant des collaborations nouvelles, avec des acteurs de renom, tel que l’INRAE. Nous avons aussi pu présenter les nouveaux accès post BAC aux écoles vétérinaires françaises, en présentant conjointement avec le Ministère de l’Agriculture les Classes Préparatoires Intégrées, dans les quatre écoles, et ce dès 2021.

Le SIA, un beau moment, au bon moment !

 

*Sandrine Lyonnet est Responsable institutionnelle biodiversité et faune sauvage (SAPV – SNVEL)  et Administratrice d’agridées