Vers un Droit de la Terre et du Vivant, de la Nature et de la SociétéPublié le 25 octobre 2019 par Sylvie Lebreton-Derrien et Hélène Juillet-Regis

A la veille de la PAC 2020, le constat est unanime : l’agriculture est entrée dans une phase de transition accélérée en faveur de nouveaux modèles agricoles viables, durables et socialement responsables.

 

Le droit rural, à la confluence de ces transitions, devra faire émerger des solutions alliant considérations économiques, sociales et environnementales, influences traditionnelles et innovations contemporaines. En somme, un Droit de la Terre et du Vivant, de la Nature et de la Société, s’enquérant aussi bien du sol et de la biodiversité, des personnes qui la façonnent et la mettent en valeur et des produits de qualité qui en sont issus, pour certains transformés avant d’être consommés.

 

C’est dans ce contexte qu’un cycle de conférences Droit de la terre – Droit rural et transitions agricoles est organisé par la Faculté de droit – Antenne de Laval (Le Mans Université), avec le soutien de la Cour d’appel d’Angers, des Barreaux de Laval, du Mans et d’Angers et d’Agridées et dans le cadre du Campus Filières alimentaire de demain. Ce cycle, parrainé par le Professeur Jacques Foyer, s’intéresse à quatre transitions agricoles majeures : la transition Egalim (Conférence Laval, 16 septembre 2019), la transition environnementale et climatique (Conférence Le Mans, 17 janvier 2020), la transition foncière (Conférence Laval, 7 février 2020) et la transition Agriblockchain (Colloque Laval, 3 avril 2020).

 

Retrouvez plus de détails sur le blog de la Licence professionnelle Droit et Gestion des organisations agricoles et agroalimentaires, Faculté de droit – Antenne de Laval : https://bloglpgoaalaval.wordpress.com/contact/