Vins et spiritueux à l’ère du numériquePublié le 20 janvier 2017 par Marie-Cécile DAMAVE

Jeudi 19 janvier 2017, GS1 France* a organisé une réunion sur le thème « vins et spiritueux à l’ère du numérique » selon trois angles : la valorisation de l’information-produit à  l’heure du commerce omnicanal, la traçabilité collaborative et les technologies numériques au cœur de la création de valeur, et l’authenticité des produits et la lutte contre la contrefaçon.

 

A cette occasion, Vincent Chevrier a présenté La Wine Tech, mouvement de startups numériques visant à rapprocher le vin du grand public. LWT fonctionne en B to B et en B to C, comme place de marché, en proposant des services aux professionnels, et de nouveaux usages, dans une démarche collaborative. Dans ce système, la donnée est un élément-clé du business model pour décrire précisément l’information sur des produits mis en valeur et vendus par des circuits alternatifs aux voies de distribution classiques.

 

Jean-Pierre Chanet (IRSTEA) a décrit les impacts du numérique et du big data en agriculture d’une manière générale, et plus spécifiquement sur la traçabilité des produits. Celle-ci s’ouvre, permettant des approches collaboratives, et une mutualisation des informations qui modifie les relations entre acteurs (décloisonnement, nouveaux métiers). Ainsi, les producteurs de vins produisent également des données et des services, dans un nouveau modèle économique.

 

Enfin, Jérôme Richard (Frenchwines.com) a insisté sur le rôle essentiel de l’identification (numéro unique, code barres) pour lutter contre la contrefaçon des vins et spiritueux, en particulier en Chine, où la moitié des vins importés le sont de France. Pour cela, il a appelé à des systèmes d’information standardisés de bout en bout de la chaîne de valeurs.

 

 

 

*GS1 est une association non gouvernementale qui couvre 150 pays et compte 1,3 millions d’entreprises adhérentes. GS1 France a 38 000 entreprises adhérentes. Sa mission est de développer, diffuser et promouvoir un langage commun fondé sur des standards d’informations adaptés aux besoins de chacun des acteurs du marché. Les solutions technologiques standardisées de GS1 s’organisent autour des codes à barres, de l’échange des données informatisé (EDI), de catalogues électroniques et de l’identification par étiquette radiofréquence (RFID).