Une décennie de défis et d’opportunités s’ouvre à nous ! Publié le 8 janvier 2021 par Damien BONDUELLE

C’est sans état d’âme que je vous propose d’aborder cette nouvelle année 2021, même si un certain nombre de signaux sont identiques au démarrage de 2020. Au cours de ces derniers mois, nous avons pu constater beaucoup de similitudes entre la gestion de cette crise et ce que l’on vit régulièrement dans nos entreprises agricoles. La vitesse de l’épidémie, la brutalité, les incertitudes, la non préparation et ainsi la faiblesse de l’anticipation, les conséquences de décisions antérieures devenues insensées : autant de cas de figure que nous connaissons bien dans la gestion de nos entreprises. Dans le même temps, nous avons aussi apprécié le retour de la solidarité, une capacité à des prises de décision et d’arbitrage hors du commun, un combat permanent contre des opinions opposées à des choix forcément arbitraires mais répondant à l’urgence du moment. Tout cela fait partie de notre quotidien, à nous chefs d’entreprises agricoles, attentifs au respect du bien commun par nature et d’une réglementation qui y veille. Marchés, climat, évolution sociétale : ces critères difficiles à prévoir et à anticiper sont notre lot quotidien, à partir desquels nous nous préparons et nous nous adaptons sans cesse, souhaitant être reconnus et encouragés dans cet élan. Comme pour une mission de bien commun, justement.

 

Concernant nos activités agricoles, les décideurs politiques et agricoles ont dû au cours de cette année 2020 revenir sur des arbitrages récents concernant des pratiques agricoles et l’abandon de certaines matières actives malgré une volonté politique antérieure. Mais là aussi, le manque d’anticipation a malmené une politique environnementale et sanitaire qui n’avait pas suffisamment intégré la dimension économique ou tout simplement la nécessité de produire pour nourrir. Et il sera toujours temps d’y revenir avec une meilleure préparation et des objectifs partagés par les acteurs eux-mêmes. Cette fois-ci le recul du politique a reposé sur la confiance dans les acteurs : à nous de ne pas décevoir.

 

Il y a tant d’opportunités à saisir et à déployer, comme le label bas-carbone par exemple, sur lequel nous reviendrons dans le cadre des Rencontres du droit rural du 28 janvier. Il sera non seulement une source supplémentaire de financement pour des actions environnementales, mais surtout à l’origine de nouvelles relations avec d’autres acteurs que sont les entreprises, ravies de pouvoir acquérir des crédits dans le cadre de leur RSE.

 

Une très bonne année à toutes et tous, vous qui suivez notre think tank agridées.

Message particulier aux chefs d’entreprise agricole : soyons optimistes, en cette période d’incertitudes, la société et les consommateurs comptent sur nous.

 

 

@SAFThinkTank