La souveraineté alimentaire à l’épreuve de la COVID-19 Par agriDées

INFORMATION PRESSE

Paris, le 22 septembre 2020

Retour sur l’agridébat du 17/09/2020

« Quels droits et devoirs pour l’alimentation ? 4 continents – 4 visions »

 

Aux deux milliards d’habitants souffrant de sous-nutrition ou de malnutrition en 2019, la crise sanitaire de la COVID-19 a ajouté des centaines de millions de nouveaux mal nourris répartis sur les cinq continents, dans les pays en développement comme dans les pays développés.

 L’agridébat organisé en visioconférence* par le think tank agridées, en partenariat avec l’IHEDREA et Les Clés de l’agriculture et de l’Alimentation a permis de recueillir les avis et témoignages d’experts** internationaux du sujet, avec comme Grand Témoin Sylvie Brunel, Géographe, Professeur à Sorbonne Université,  ancienne directrice de l’ONG Action contre la faim. Il a été animé par Bernard Valluis.

  « Il y a rupture des chaînes d’approvisionnement, mais aussi défaut de revenus partout dans le monde où les emplois précaires et les secteurs économiques informels ont été les victimes des mesures de confinement et de distanciation sociale. » a commenté ainsi Sylvie Brunel, pour qui la crise sanitaire de la COVID-19 a permis de comprendre la vulnérabilité de certaines populations face aux systèmes alimentaires, et a fragilisé la sécurité alimentaire, c’est à dire le fait de pouvoir accéder à une nourriture saine, suffisante et de qualité.

Le droit à l’alimentation fait partie intégrante des droits humains. Il figure dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, il est un droit des populations, ainsi que la FAO l’a précisé dans sa définition de la sécurité alimentaire. François Collart-Dutilleul, Professeur émérite de l’Université de Nantes, Membre honoraire de l’Institut Universitaire de France, Membre de l’Académie d’Agriculture de France, l’a rappelé : « Il est impératif de faire que chacun dispose d’un revenu suffisant pour accéder à l’alimentation à l’heure où les disponibilités alimentaires le permettent à l’échelle planétaire. »

La souveraineté alimentaire reste un concept foisonnant qui ne fait pas consensus international. Sa mise en œuvre se heurte aux accords internationaux pour pouvoir organiser une véritable sécurité alimentaire, inscrite dans les droits universels des individus. Celle-ci crée des devoirs pour les Etats, qui ne sont pas toujours capables de les assumer.

*Pour revoir en REPLAY l’agridébat du 17/09/20 :

https://youtu.be/2_HW2qbphzY?list=PLUjMWXcgUxX5SHMn7VHCnhLSYcEGtEjuK

 

Sur twitter avec le hashtag #agridébat

 

**Sélection des interventions de nos experts pendant l’agridébat :

 

 

 Qui sommes-nous ?

 

Agridées : Think tank de l’entreprise agricole, agridées organise des événements et des groupes de travail destinés à produire et diffuser des idées, propositions et débats pour les secteurs agricole, agro-alimentaire et agro-industriel. Il participe ainsi à l’élaboration et à la construction de cadres efficients pour accompagner les évolutions indispensables de nos filières au 21ème siècle. www.agridees.com / @SafThinkTank

 

IHEDREA : Fondé en 1950, l’IHEDREA est le seul Institut d’Enseignement Supérieur et de formation professionnelle en Agro Management en Europe. Il forme des experts reconnus dans leur domaine, des apprenants pour qu’ils deviennent demain des acteurs majeurs de leurs territoires. www.ihedrea.org / @ihedrea

 

Les Clés de l’agriculture est un service de communication professionnel, spécialisé dans les industries Agri/Agro/Santé. Il est initié par Les Emotionneurs, agence de communication experte dans les nouvelles formes de communication, notamment liées à la transformation numérique. www.lesclesdelagriculture.com / @LCDAgri

 

CONTACT PRESSE

Marie-Laure HUSTACHE

Responsable communication d’agridées

+33 (0)1 44 53 15 10 / 06 69 25 04 42

hustache@agridees.com

 

 

 

 

 

@SAFThinkTank