agridées

Site non disponible sur ce navigateur

Afin de bénéficier d'une expérience optimale nous vous invitons à consulter le site sur Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Retour à la liste des Groupes de travail

Construction des compétences et dynamique agricole

lundi 5 juillet au vendredi 31 décembre de 00:00 à 00:00

Enseignement, Formation Société

Les transitions agricoles et alimentaires sont au cœur des objectifs des politiques publiques européennes (Pacte Vert, Stratégies de la Ferme à la Table et Biodiversité, Réforme de la PAC …) et nationales (EGALIM, Loi Climat et Résilience, Plan Stratégique National, Plan de Relance…). Les solutions recherchées valent tout autant pour l’économie agricole elle-même, et la chaîne alimentaire, que pour leur contribution à résoudre les problématiques les plus transversales, telle celle relative au climat.

Le capital humain, avec les technologies associées, constitue le levier essentiel de la réussite des mutations à venir. L’acquisition des compétences, initiale et continue, individuelle et collective, ascendante et descendante, ainsi que leurs transmissions conditionnent  l’avenir de l’agriculture. Tout en participant à créer un horizon positif pour la société.

Les tendances démographiques constatées jusqu’à présent démontrent à la fois la réduction du nombre des entrepreneurs agricoles et un véritable enjeu générationnel dans la décennie à venir.

En 2019, la MSA dénombrait 441 747 exploitants ou chefs d’entreprises agricoles dont 37,2% étaient âgés de 55 ans et plus, le taux de remplacement s’établissant à 74%. La proportion de femmes étant stable (24,3%). Corrélativement à la réduction des effectifs d’exploitants, la superficie moyenne par exploitation croît régulièrement, 52,7ha en 2010, 56,7ha en 2019.

Demain, qui seront et que sauront les exploitants agricoles? De quels bagages évolutifs disposeront les agriculteurs, et avec eux tout l’écosystème économique et territorial qui leur est associé, pour prendre à bras le corps les transitions en vue ? Comment s’assurer que les mutations à venir seront le fruit des compétences accumulées et non pas la seule conséquence de décisions extérieures ?

La complexité des contraintes nouvelles des métiers d’agriculteur et de conseil aux agriculteurs, la connaissance des enjeux transversaux, la capacité d’adaptation permanente, la nécessité de faire évoluer les itinéraires techniques -agronomiques et zootechniques- et d’utiliser les apports des nouvelles technologies (objets connectés, outils numériques, robots, OAD …) requièrent des niveaux de formation et de compétences que la pluralité des organismes d’enseignement agricole devra prodiguer. Pour répondre à ces besoins de savoirs, quelles évolutions des contenus et des méthodes, quels niveaux techniques, quelles formations initiales et continues, quels organismes et quels formateurs, quels réseaux de partage d’expériences ?

Pour questionner le vaste sujet des compétences qui accompagnent le renouvellement générationnel et professionnel des exploitations agricoles, de leurs conseils, et qui rend possible concrètement les transitions, Agridées lance un nouveau Groupe de Travail.

L'accès complet au contenu de cette page est reservé aux adhérents

Vous êtes adhérent ?

Connectez-vous

Vous n'êtes pas encore adhérent ?

Rejoignez-nous !

Vous rencontrez des difficultés ? Contactez-nous