02/07/18

Luca Bonini

PDG d'Italpollina

Fondée en 1971, Italpollina est leader mondial dans la production d’engrais organiques, de biostimulants d’origine végétale et de micro-organismes bénéfiques. L’entreprise propose ainsi une large gamme de solutions biotechnologiques dédiées à l’agriculture d’aujourd’hui et de demain, en recherche de durabilité environnementale, de qualité et de performance. Nous avons posé trois questions à son dirigeant Luca Bonini.

 

 

1/ Italpollina a misé sur la bioéconomie et la durabilité dès sa création, comment vous situez vous aujourd’hui en tant qu’acteur de ce secteur en déploiement ? 

Italpollina a une longue histoire de succès et d’innovation dans le domaine de la nutrition végétale et nous avons démontré au fil des années notre engagement pour un développement plus durable de l’agriculture, concrétisé aujourd’hui par notre nouveau slogan Hello Nature ! Depuis près de 50 ans nous mettons nos connaissances scientifiques au service du monde agricole pour développer des solutions répondant aux enjeux de qualité et de durabilité, dans le respect de la nature et de la sécurité pour l’homme. Nous sommes depuis toujours engagés dans l’économie circulaire et acteur de la bioéconomie. Ainsi, la philosophie de nos activités de recherche est basée sur le modèle de l’ECO-EFFICIENCE, ayant pour but principal l’optimisation de l’efficience des systèmes de production pour une agriculture plus durable et respectueuse de l’environnement. De plus, notre processus de développement de nouveaux produits se concentre sur l’utilisation de ressources renouvelables et sur la préservation des ressources les plus précieuses, comme l’eau et la qualité des sols.

 

2/ Quels sont les enjeux liés à la création d’une réglementation européenne harmonisée sur les matières fertilisantes ?  

En tant qu’acteur international et engagé sur la qualité et l’efficacité des produits que nous mettons sur le marché, nous défendons le développement d’une réglementation harmonisée donnant aux utilisateurs de biostimulants une garantie vis-à-vis des produits mis à leur disposition. C’est notamment pour cela qu’ Italpollina a été membre cofondateur d’EBIC, le syndicat européen des producteurs et metteurs en marché de biostimulants. La révision du règlement 2003/2003 sur les engrais représente une réelle opportunité pour donner naissance à une réglementation européenne harmonisée. Ce serait une première du genre à l’échelle internationale. Un signal fort auprès de nos homologues notamment américains et chinois du dynamisme de l’industrie européenne des biostimulants et de l’engagement de l’Europe pour une agriculture respectueuse de l’environnement.

 

3/ Pouvez-vous revenir sur « la nouvelle ère » annoncée pour votre groupe à l’occasion de l’ouverture de votre nouvelle usine aux USA et le développement de vos installations de recherche ? 

Avec le démarrage de la production de notre nouvelle usine ultra-moderne aux Etats-Unis, nous avons la possibilité de tripler notre capacité de production de biostimulants, répondant ainsi à la demande toujours croissante des marchés nord-américain et international. Cette nouvelle usine représente un engagement fort en termes d’innovation, une valeur centrale de l’activité d’ Italpollina. D’une part dans l’optimisation de la chaine de production en utilisant les dernières technologies disponibles à l’heure actuelle. D’autre part, en lançant dans les prochaine semaines la construction d’ Italpollina Park, un nouveau centre de recherche doté des technologies modernes, entre autres, de phénotypage végétal. L’ouverture d’ Italpollina Park est un pas en avant dans le développement de nouvelles technologies et nouvelles formulations répondant aux enjeux d’une production de qualité, dans le respect de l’environnement et de la santé humaine. Ce parc technologique, adossé à notre nouvelle usine, va venir renforcer notre département de R&D, qui va, dans les semaines à venir, faire l’objet de notre prochaine annonce presse.

 

Propos recueillis par Marie-laure Hustache

@SAFThinkTank

Autres interviews :