La bioéconomie doit « d’abord être économique » Par agriDées

 Article publié dans Agrafil du 24 octobre 2018.

 

La bioéconomie doit prendre en compte la rémunération des pratiques d’économie circulaire (biofertilisants, biostimulants, produits de biocontrôle, bioénergies, stockage du carbone, etc.) et ainsit apporter des revenus aux agriculteurs et aux transformateurs qui s’y engagent. C’est la condition nécessaire pour qu’elle s’installe durablement et à grande échelle,…

 

Lire la suite sur le site d’agrapresse (article réservé aux adhérents).

 

 

Pour en savoir plus : “Bioéconomie : entreprises agricoles et société, une urgence partagée”

 

 

@SAFThinkTank