agridées

Site non disponible sur ce navigateur

Afin de bénéficier d'une expérience optimale nous vous invitons à consulter le site sur Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Retour à la liste des contenus

Articles

Temps de lecture : 2 min

16/09/2021

Contrat Progrès Méthanisation

C’est à l’occasion d’Expobiogaz, le salon annuel de la méthanisation qui s’est tenu à Metz les 2 et 3 septembre derniers, que sept acteurs de la filière biogaz ont annoncé la création d’un ‘contrat progrès méthanisation’,  AAMFAPCA,  Club biogaz ATEEFrance Gaz Renouvelable, FNSEA, CH4 Process et GRDF).

Ce contrat s’adresse aux exploitants d’unités de méthanisation ou aux porteurs de futurs projets, et s’inscrit dans une démarche volontaire d’amélioration continue sur des sujets aussi divers que les digestats, les CIVE (Cultures Intermédiaires à Vocation Énergétique), la communication, et la formation du personnel.  Un bilan annuel permettra d’évaluer l’avancement des engagements de l’exploitant.

Ce dispositif vient s’ajouter à la Charte de l’ AAMF (Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France) qui engagent déjà ses signataires (une centaine d’agriculteurs sur les 400 adhérents de l’AAMF )sur la durabilité des pratiques, au label Qualimétha (obligatoire depuis janvier 2020) qui concerne les bonnes pratiques de conception et de construction des unités et aux  dispositions relatives aux  ICPE renforcées début juillet 2021.

Alors qu’on décompte à ce jour plus de 1000 unités de Methanisation (cf base sinoe) , et que la PPE (plan pluriannuel de l’énergie ) porte le volume de biogaz injecté de 14 à 22 TWh en 2028, pour répondre aux exigences de la neutralité Carbone en 2050, la filière biogaz s’engage pour prouver sa crédibilité et sa durabilité.