Global Health : un bien commun qui concerne l’agriculture Publié le 5 juin 2020 par Hervé PILLAUD

L’actualité récente a placé notre santé au rang de bien commun de l’humanité, elle doit être appréhendée globalement et l’agriculture en est au cœur.

 

Global Health (La santé globale), c’est une façon de voir les choses de manière beaucoup plus intégrée et systémique à travers une lecture pluridisciplinaire : santé des sols, des plantes, des animaux et des hommes sont intimement liés et doivent désormais être pensés à l’échelle du monde. La santé globale est sans frontières, elle est une et partagée par tous : humains, animaux et écosystèmes. C’est une approche holistique à contrario des démarches cartésiennes qui ont prévalues durant des siècles, les systèmes complexes ne sont pas la seule somme de leurs composants. Si cette approche n’a pas jusqu’alors été privilégiée, c’est avant tout que nous n’en avions pas les moyens techniques et scientifiques. Notre capacité nouvelle à traiter et analyser des données massives nous le permet de plus en plus. Le chantier de la santé peut donc désormais s’appréhender globalement.

 

Si l’Homme et ses milieux de vie ne peuvent pas être séparés, l’agriculture est au croisement des impératifs de santé globale et ne peut donc pas ne pas s’en désintéresser. L’agriculture soutient la santé en fournissant l’alimentation et la nutrition aux populations du monde, elle se doit de le faire dans le respect des écosystèmes. Global Health, à la croisée des santés humaines, animales et environnementales, interroge le rôle de l’Homme et l’impact sur son environnement au croisement des impératifs de production, de biodiversité et de climat.

 

Global Health ne concerne pas que la science, elle nous concerne tous, à la fois dans nos actes d’achats, nos façons de consommer et de produire mais aussi la définition de nos politiques notamment en matière d’approvisionnement alimentaire et de productions agricoles. Notre avenir en dépend vraisemblablement et il ne pourra être heureux que s’il est pensé et réalisé en commun.

 

Hervé Pillaud a participé à l’ouvrage “Les biens communs en agriculture, tragédie ou apologie ?” publié par agridées aux Editions LexisNexis, juin 2020.

@SAFThinkTank