agridées

Site non disponible sur ce navigateur

Afin de bénéficier d'une expérience optimale nous vous invitons à consulter le site sur Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Retour à la liste des contenus

Articles

Temps de lecture : 1 min

10/11/2021

Académie d’agriculture de France : création d’un Groupe de Travail « EGALIM »

L’Académie d’Agriculture de France (AAF) répartit ses travaux au sein de 10 sections, la section 10 « Economie et politique » étant présidée par l’Académicien Jean-Marie Séronie (administrateur d’Agridées). Afin d’éviter un effet « silo » et de pouvoir transversaliser les travaux, l’Académie a la possibilité d’ouvrir des groupes de travail (GT) qui permettent une mise en commun des expertises entre plusieurs sections et de faire participer des personnalités extérieures. C’est ainsi qu’à la demande de la section 10, l’Académie a décidé d’ouvrir un GT relatif aux lois EGALIM, notamment EGALIM II. Ces travaux ont été confiés à l’Académicien Yves Le Morvan (Responsable Filières et Marchés, Agridées).

Dans sa lettre de mission, il est écrit : La loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable », dite EGALIM, est parue le 01/11/18. Entre autres sujets, elle vise au rééquilibrage des relations commerciales entre l’amont et l’aval des filières, et de ce fait s’intéresse tout autant à la construction des prix agricoles qu’aux conditions de l’offre aux consommateurs. Ce texte vient d’être complété par une nouvelle loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs, dite EGALIM II, parue le 19/10/21.l’addition de ces textes montre que la rémunération de la chaîne de valeur agricole dépend certes des mécanismes de régulation qui procèdent de la PAC, mais aussi de l’organisation des relations entre les opérateurs économiques. Un groupe de travail PAC existant se préoccupe du premier sujet. Cependant, les opérateurs économiques disposent d’outils sur l’évolution de l’offre alimentaire en interaction avec les souhaits des citoyens-consommateurs dont ils peuvent se prévaloir. Ce sont ces derniers sujets qui mériteraient d’être éclairés dans ce nouveau « GT EGALIM », notamment, par l’étude ou l’audition d’entreprises choisies par filières, l’analyse de l’efficacité concrète des moyens mis à disposition par la loi, la comparaison de la situation française avec d’autres pays de l’Union européenne et l’impact des grands thèmes horizontaux (Santé, climat…) sur la construction et l’acceptation de la valeur« .

Un événement en séance publique sur ce thème pourrait être organisé pour l’automne 2022.