Agridées

Site non disponible sur ce navigateur

Afin de bénéficier d'une expérience optimale nous vous invitons à consulter le site sur Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Retour à la liste des contenus

Articles

Temps de lecture : 2 min

10/11/2022

Face aux idées reçues, La Coopération Agricole s’exprime et se projette

C’est un constat à propos des coopératives, les clichés souvent anciens mais résistants, ou plus récents mais marqués par la tyrannie actuelle du besoin d’immédiateté des réponses aux questions posées les plus complexes, demeurent. Par ailleurs, les débats légitimes sur le sens et l’efficacité de l’action coopérative méritent d’être nourris. En conséquence la Fédération nationale des coopératives agricoles (LCA) vient de publier un ouvrage de questions/réponses pragmatiques sur ce qu’est l’identité coopérative, ce que sont ses apports en matière économique et sociale. Un ouvrage tout autant destiné aux différents acteurs participant à la vie des coopératives qu’à ceux de leur environnement extérieur en quête d’informations(1).

Dominique Chargé, Président de La Coopération Agricole, a présenté ce nouveau livre lors d’une soirée de lancement à Paris, le 19 octobre 2022, en présence de Marc Fesneau le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire. Tout un symbole dans la reconnaissance publique dont jouit désormais le mouvement coopératif agricole, et le moment de souligner le poids économique et territorial des coopératives (3/4 agriculteurs y adhèrent, 2 200 coopératives agricoles et 11 500 CUMA, 190 000 salariés filiales incluses, 40% de l’agroalimentaire français), et le levier essentiel qu’elles représentent pour aborder et opérer les nécessaires transitions.

 

Cependant les chiffres même importants sont désincarnés. Il s’agit tout d’abord de répondre à cette rumeur qui attaque au cœur : les coopératives, projets collectifs des agriculteurs au bénéfice des agriculteurs, perdraient le fil essentiel qui les relie au terrain, à la démocratie participative, à la décision d’une rémunération optimale des associés coopérateurs. Surtout les grandes coopératives. En fait une coopérative constitue à la fois un premier aboutissement, avec l’engagement de trouver un débouché aux apports, ensuite en permanence un projet pour créer de la valeur et enfin une promesse de durée intergénérationnelle inconnue des autres formes d’entreprises. Cela demande à chacun un sens de l’engagement collectif et un devoir d’efficacité. Le fil historique est toujours là, les coopératives doivent l’expliquer et l’exprimer dans une organisation adéquate qui sait aussi capter l’air du temps et se mettre au diapason des mentalités nouvelles. Toujours un défi.

 

Au-delà de leur originalité constitutive, une des plus grandes particularités des coopératives agricoles revient à leur capacité de lier naturellement l’amont à l’aval, les facettes des productions aux souhaits des consommateurs. De fait une coopérative agricole peut s’appuyer sur une partie des méthodes de circuit court, appliquées à des filières plus longues. Probablement, les coopératives ne savent-elles pas assez l’expliquer, le communiquer, pour n’être pas encore suffisamment perçues quant à leur rôle dans la chaîne alimentaire, en faisant en outre vivre debout les territoires.

 

Enfin, la densité du maillage coopératif, ses capacités techniques et son capital humain rendent ces entreprises essentielles pour réussir, avec les exploitations agricoles, à passer le cap des transitions alimentaires, énergétiques, climatiques requises par la situation actuelle. Les exemples abondent.

 

Le premier mérite de cet ouvrage est de s’intéresser tout autant aux débats internes de la coopération qu’à ses contributions globales aux enjeux politiques et sociétaux, donc à décloisonner l’agriculture en mettant en valeur sa transversalité. Le second est de se projeter, certes à l’extérieur en retour des idées reçues, mais aussi vers l’avenir. Ensuite, à chacun de parfaire son opinion …après lecture bien entendu.

 


(1) « Idées reçues sur les coopératives agricoles » par Dominique Chargé, collection Idées reçues, Le Cavalier Bleu Éditions – Octobre 2022.