Quels leviers pour rendre “One Health” plus opérationnel ? Publié le 1 octobre 2020 par Marie-Cécile DAMAVE

Le « Sommet One Health » s’est tenu le 22 septembre 2020 à Paris en format semi-digital. Cet événement était parrainé par le député LREM Jean-Baptiste Moreau, organisé avec le soutien de MSD Santé Animale et animé par agridées. Il a réuni 25 intervenants représentant les organismes publics et privés français, européens et internationaux impliqués dans ce concept de santé globale ainsi que les acteurs des mondes de la santé humaine, animale et environnementale. Leur réflexion, retours d’expérience et propositions ont contribué à une réflexion collective pour rendre One Health plus opérationnel et plus efficace pour prévenir et gérer les maladies infectieuses, dans le contexte de pandémie de Covid-19. Ils ont identifié une série de leviers pour renforcer le décloisonnement entre les trois santés (gouvernance, formation, recherche, plateformes de surveillance, innovation, réglementation) tout en mettant en garde contre un « One Health à tout prix ». Ils ont également proposé de revoir le périmètre de One Health en y renforçant la place de la santé environnementale, en tenant mieux compte de la santé des végétaux, en l’élargissant aux sciences humaines et sociales, et en y intégrant le bien-être animal.

 

 

Analyse One Health MC Damave 30 09 2020
0.3 MiB
Détails
@SAFThinkTank