agridées

Site non disponible sur ce navigateur

Afin de bénéficier d'une expérience optimale nous vous invitons à consulter le site sur Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Retour à la liste des contenus

Analyses

Temps de lecture : 5 min

08/12/2021

Agriculteurs : comment s’emparer des Innovations malgré les risques qu’elles génèrent ?

Le 26 novembre 2021, au Collège des Bernardins à Paris, la Chaire management des risques en agriculture d’UniLaSalle-Groupama Paris-Val-de-Loire a organisé une conférence internationale intitulée « Les innovations au service de l’agriculture – Opportunités et risques émergents ». Agridées y était activement présent avec la participation de Jean-Baptiste MILLARD, Délégué général à la séance plénière et de Marie-Cécile DAMAVE, Responsable Innovations et affaires internationales en tant que présidente de l’atelier consacré à l’intelligence artificielle et à la robotique. Cet événement a réuni des chercheurs, des entreprises du monde agricole et des agriculteurs pour échanger autour des innovations et des nouvelles technologies qui transforment actuellement la production agricole.

Il ressort de ces débats que les innovations les plus pertinentes pour les agriculteurs sont celles qui facilitent leurs échanges, leur permettent de mieux surveiller leur production afin de mieux gérer les risques économiques, sanitaires et climatiques, les aident à capter de la valeur et à réduire leurs coûts de production et leur apportent du confort en simplifiant l’organisation de leur temps de travail. Cependant, les innovations sont également à l’origine de nouveaux risques : inégalités sociales et fracture numérique, nouvelles dépendances aux technologies et cybersécurité, passage des risques agricoles aux risques industriels dans le cas de la méthanisation.

Enfin, il est ressorti de cette conférence que les agriculteurs ne peuvent s’emparer des innovations que s’ils sont directement impliqués dans le processus d’innovation, souvent par des organisations d’intelligence collective, et s’ils bénéficient de formations à l’utilisation de ces outils innovants. De plus, la sécurisation des échanges de données a été souligné face à la méfiance de certains agriculteurs envers les outils numériques.

L'accès complet au contenu de cette page est reservé aux adhérents

Vous êtes adhérent ?

Connectez-vous

Vous n'êtes pas encore adhérent ?

Rejoignez-nous !