agridées

Site non disponible sur ce navigateur

Afin de bénéficier d'une expérience optimale nous vous invitons à consulter le site sur Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Retour à la liste des contenus

Articles

Temps de lecture : 3 min

14/09/2021

Bien-être animal : Incuber avant de cancaner

Au moment où le SPACE, salon dédié principalement aux productions animales, se tient à Rennes du 14 au 16 septembre 2021 en mettant en valeur la richesse et le savoir-faire des filières (animaux, techniques d’élevage, aliments, santé, matériels…consommation), c’est le thème du bien-être animal qui occupe le devant de la scène.

Peut-on débattre du bien-être animal sans connaître les animaux, sans savoir ce qu’est une ferme ?

La profonde déconnexion vécue par les populations urbaines vis-à-vis des réalités agricoles invite en réponse à s’emparer du meilleur vecteur : la pédagogie. Parmi d’autres, un auteur, Eric Blanchot, soutenu par le syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral (SNVEL), a décidé d’apporter sa contribution en se cachant derrière sa poule d’ornement « Jacquotte » pour délivrer un premier opuscule présentant les animaux de la ferme. Les destinataires sont les jeunes enfants du primaire, via les collectivités locales, les mairies, les écoles ou les cliniques vétérinaires. Le document a déjà été mis en valeur auprès du ministre de l’Education Nationale. Il s’agit de recréer une connaissance minimale de l’élevage, et de tisser le lien. Comme souvent, la pédagogie vers les enfants réveille les savoirs enfouis ( ?)des parents. Devant un tel document, si simple et évident, on croit déjà entendre les experts glousser, les spécialistes cancaner, et les « sachants » cacaber : Un ouvrage pour les mômes ? L’humble lecteur pourra pourtant  se rappeler que si la vache, c’est connu, a 4 estomacs, le cheval n’en a qu’un seul, ou que le plumage d’éclipse n’est pas le dernier habit de camouflage de l’armée française mais le plumage des oiseaux hors période de reproduction. On apprend toujours.

Ces bases acquises, un deuxième opuscule de « Jacquotte » explique ce qu’est le bien-être animal permettant aux animaux d’être en bonne santé et de satisfaire leurs besoins essentiels. Cinq « libertés » structurent la définition de ce bien-être :

  • L’accès à l’eau et à la nourriture en quantité suffisante,
  • Ne pas être soumis à la peur ou à la détresse,
  • Le confort physique,
  • La santé : les bénéfices de la prévention, la pose de diagnostic et l’apport des soins,
  • Pouvoir avoir un comportement en rapport avec celui de son espèce.

L’animal, « être vivant doué de sensibilité », qu’il soit de production (ou de compagnie) doit bénéficier de ce cadre protecteur. A partir de ce socle de points objectifs, s’ils étaient mieux connus, le débat pourrait s’organiser et  les différentes sensibilités s’exprimer. Ce sujet est crucial tant l’avenir des filières animales et la trajectoire de consommation des produits d’origine animale dépend du regard sociétal. Le bien-être animal constitue un profond thème de débat, que d’aucuns veulent transformer en thème de combat, il est donc urgent d’expliquer, de valoriser, de s’écouter. Bienvenue à Jacquotte.

La place centrale des vétérinaires dans les filières animales, au contact et au service des producteurs, en action dans la politique de santé (dont la vaccination), et en force de propositions dans l’amélioration des conditions de vie, de transport et au moment de l’abattage des animaux explique naturellement cet appui à cette initiative pédagogique (Pour contact avec le SNVEL : Sandrine Lyonnet, Responsable des relations institutionnelles biodiversité et faune sauvage).

« Jacquotte » poursuit son œuvre d’explication, le dernier opuscule traite de la transhumance et de la cohabitation des activités en montagne (A découvrir au prochain Sommet de l’Elevage en octobre 2021). Et le prochain s’intéressera aux abeilles !

Entre durée d’incubation (21 jours pour le poussin), ou de gestation (12 mois pour l’ânon), choisissez votre calendrier, mais lisez Jacquotte pour mieux participer aux débats, avec filets.