Agtech et FoodTech : quelles perspectives internationales ? Publié le 25 mars 2019 par Marie-Cécile DAMAVE

RESUME :

Au niveau mondial, les investissements dans l’AgTech et la FoodTech n’ont jamais été aussi importants : 16,9 milliards de dollars en 2018, contre 11,6 milliards de dollars en 2017. Ce sont les applications Food Tech qui sont les plus dynamiques. Difficile de se repérer parmi toutes les startups et petites entreprises qui fleurissent en la matière, tant elles sont nombreuses et variées. Des cartographies, souvent établies par des sociétés de capital-risque, permettent d’y voir plus clair, non seulement sur les acteurs, mais surtout sur les catégories d’acteurs émergents : côté amont, elles passent des biotechnologies à la robotique en passant par les places de marché, les logiciels de gestion de l’exploitation ou les fermes verticales. Côté aval, les acteurs de la FoodTech proposent des solutions de mise en marché en ligne, en magasin ou dans la restauration, d’épicerie en ligne, ou des technologies de préparation culinaires à domicile par exemple. Enfin, des organisations internationales telles que l’OCDE étudient les enjeux de l’AgTech et de la FoodTech, non seulement sur la production agricole et agroalimentaire, mais également sur les échanges commerciaux de ces produits. Les applications de l’intelligence artificielle se développent, en particulier en termes de reconnaissance et analyse d’images pour le suivi des cultures et développer des modèles prédictifs.

L'accès au contenu de cette page est réservé aux adhérents

Vous êtes adhérent ? Connectez-vous

Vous n'êtes pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !